L’identité numérique après la mort

J’ai eu la le non-plaisir de vivre un deuil et d’assister à des funérailles en fin de semaine. C’était triste et émouvant. Après le tourbillon des événements, je me suis poser la question suivante: Qu’est-ce qu’il advient de notre identité numérique après notre mort où la mort d’un de nos proches ?

Devrait-on donner les accès (procuration) à notre conjointe afin qu’elle puisse supprimer tous nos comptes en lignes ? Devient-elle la propriétaire de ceux-ci ? Est-ce qu’il y a une loi qui régit cela ? Est-ce du ressort de notre exécuteur testamentaire ? Dans la majorité des cas, j’imagine que personne n’a accès à ces comptes et qu’ils restent ouvert indéfiniment selon la politique des entreprises en ligne ou pire encore deviennent la propriété de celles-ci.

J’imagine aussi que ces entreprises en lignes (Facebook et Twitter par exemple) ne donne pas les accès à des tiers personnes afin d’éliminer ces comptes. Et ces traces, devrait-on les éliminer ou les préserver en guise d’historique ? Devrait-on avoir des clauses dans notre testament ?

Autres questions épineuses: Est-ce qu’il y a un risque pour le vol d’identité ? Et si quelqu’un s’appropriait cette identité ? Devrait-il y avoir une organisation qui s’occupe des pré(post)-arrangements funéraires numériques ?

Bien des questions mais sans réponses pour le moment !
Et vous qu’en pensez-vous ? Avez-vous déjà été confronté à une telle situation ?