Choisir une licence pour votre projet libre

Choisir une licence pour votre projet libre

Massachusets Institute of Technology
Massachusets Institute of Technology

Par le passé, j’ai fait plusieurs tentatives, pour créer un projet libre de bonne facture, durable et suffisamment intéressant pour qu’au moins 2 ou 3 geeks l’utilisent dans leurs projets. Un bout de code que je développe en ce moment est un candidat potentiel à un tel projet. Il y a déjà de la concurrence dans son créneau, mais je crois que je peux l’amener plus loin et s’il y a des contributeurs qui se joignent ce sera tant mieux.

Lors de la mise en place d’un tel projet, rapidement, on se butte au choix d’une licence adéquate pour le projet. Je ne connais pas dans les moindres détails les différentes licences disponibles, mais je sais que je veux le moins de restrictions possible. Sûrement que vous avez déjà vu le nom de ces licences quelque-part: BSD, GPL (v2, v3), LGPL, MIT, Apache, etc. Mais laquelle choisir ?

Fidèle à mes habitudes, on n’est pas barbu pour rien, j’interroge mon moteur de recherche préféré et j’aboutis sur cet excellent site:

http://choosealicense.com/

Le premier sous-titre « Je la veux simple et permissive » m’a tout de suite interpellé. Ce sous-titre nous aiguille immédiatement vers la licence MIT issue de la célèbre Massachusetts Institute of Technology (MIT).

Quelles sont les caractéristiques de cette licence:

Requis:
– Licence et mentions de copyright

Permis:
– Usage commercial
– Distribution
– Modification
– Usage privé
– Sous-licence

Interdit:
– Tenir responsable

Ça me semble parfait pour moi ! Je ne veux pas être tenu responsable de dysfonctionnement, je laisse toutes les libertés possibles et mon nom de créateur y sera mentionnée. On aime ça être à l’origine des choses. Voilà c’est choisi !

Est-ce que vous avez déjà eu à choisir une licence ?
Qu’est-ce qui a motiver vos choix ?

Je vous reviens plus tard avec le « dit » projet en question !

J’ai hâte de vous entendre à ce sujet…

Disqus avec nous !

Disqus avec nous !

Disqus
Disqus

J’ai toujours repoussé à plus tard l’intégration de cette bête qu’est Disqus. Voici un bien bon moment pour apprivoiser la bête. J’ai hâte de voir si le nombre de commentaires va augmenter et si de nouvelles personnes vont découvrir le blogue grâce à Disqus.

Repartir la machine !

Repartir la machine !

Variable Density Wind Tunnel
Variable Density Wind Tunnel

Bonjour à tous ! Il est temps désormais de repartir la machine !

Ce blogue est resté muet depuis bien trop longtemps.

Ce blogue risque de changer passablement au fil des prochaines semaines.
En effet, il sera destiné à parler des projets à venir… Je me demande quoi faire des anciens billets ? Pertinent de les garder encore ? Vous y tenez ? Faites m’en part ! Pour ma part je crois qu’il serait préférable que j’épure et que je garde seulement le contenu pertinent. 139 billets ont été publiés pour 133 commentaires générés sur ce blogue depuis la parution du premier billet le 20 décembre 2007.

Quoi qu’il en soit on peut pas dire que c’est la performance du siècle !
Merci à tous ceux et celle qui me suivent depuis et j’espère que vous resterez accroché !

Je garde quand même ces métriques afin de pouvoir faire mieux dans le futur.

Vous embarquez avec moi ?

Sortie de Dokuwiki 2013-05-10a « Weatherwax »

Dokuwiki est un outil open source, qui comme son nom le suggère permet de mettre en place un wiki collaboratif ou personnel. Cela fait déjà quelques mois qu’il est disponible en téléchargement. Je l’utilise personnellement pour gérer l’ensemble de la documentation et des notes de mon entreprise, mais aussi pour noter une foule d’informations personnelles qu’on garde ici et là. Cela me permet de les retrouver facilement, dans le cloud, donc accessible de partout, et de les partager avec ma conjointe ou des collaborateurs de mon choix. J’ai initié par le passé ma conjointe à utiliser cet outil qu’elle semble apprécié, même si elle ne l’utilise pas aussi régulièrement que moi !

Parmi les nouveautés:

  1. Nouveau plugins d’authentification permettant de changer le mécanisme d’authentification. Par exemple, s’authentifier via une base de données MySQL.
  2. La migration vers jQuery a été complété et les versions ont été majoré à jQuery 1.9.0 et jQuery-UI 1.9.2
  3. Corrections diverses dans le template afin d’améliorer l’accès via mobile.
  4. Correctifs de sécurité.

En espérant vous avoir donnée le goût d’utiliser cet outil fantastique et simple d’utilisation.

En direct de WordPress 3.6 « Oscar »

En direct de WordPress 3.6 « Oscar »

Nouvelle version de WordPress tout frais tout chaud ! Je ne reprendrai pas en coeur les mêmes arguments que mes confrères, je vais tout simplement vous pointer les liens j’ai lu. Voilà ! C’est le temps de mettre vos blogues/sites à jour !

WordPress
http://codex.wordpress.org/Version_3.6
http://wordpress.org/news/2013/08/oscar/

WordPress Francophone
http://www.wordpress-fr.net/2013/08/02/disponibilite-de-wordpress-3-6-oscar/

Nettuts++
http://wp.tutsplus.com/articles/news/whats-new-in-wordpress-3-6-beta/

Bonne lecture !

Teambox Installer sur Google Code

Avis aux personnes qui m’ont demandé de pouvoir télécharger de nouveau le projet Teambox Installer. Il est désormais hébergé sur Google Code.

https://code.google.com/p/teambox-installer

Bonne utilisation !

CakePHP 2: Truc rapide pour générer un mot de passe

CakePHP 2: Truc rapide pour générer un mot de passe

Vous développez le nouveau réseau social qui sera en vogue la semaine prochaine ? Vous avez besoin de générer un mot de passe pour tester le formulaire d’identification dans CakePHP 2 ? L’astuce se retrouve dans le composant Auth lui-même. Voici ce que vous devez faire:

  1. Avoir un CakePHP 2 configuré et fonctionnel sous la main. Ce qui implique d’avoir changé le paramètre Security.salt dans le fichier de configuration core.php.
  2. Choisissez n’importe lequel des vos contrôleurs et ajoutez-lui le composant Auth.
  3. Ensuite, il vous suffit d’utiliser la fonction password de ce composant en lui passant le mot de passe à hacher.
  4. Il suffit de visiter votre action (users/login) pour obtenir le mot de passe haché.
class UsersController extends AppController {
    public $name = 'Users';
    public $components = array( 'Auth' );
 
    public function login() {
        var_dump( AuthComponent::password( '1234' ) );
        die();
    }

Résultat du hachage similaire à:

string 'd6680747338986b484c8a167fc12113ba9c28751' (length=40)

Copiez le mot de passe haché et utilisez le pour vos tests.
Happy coding !

LibreOffice Calc: Nombre de jours commun entre deux plages de dates

LibreOffice Calc: Nombre de jours commun entre deux plages de dates

Aujourd’hui, je cherchais le moyen d’obtenir le nombre de jours commun entre deux plages de dates dans un chiffrier LibreOffice. Je voulais utiliser seulement des fonctions natives. Malheureusement, il n’y a pas de façon simple d’y arriver. Après un moment, j’ai décidé de lancer ma question à 2$ via Twitter, car à plusieurs on a plus de chance de trouver la solution, n’est-ce pas ? Et bien non !

Par déformation professionnelle, je me suis donc mis à programmer une fonction personnalisée. Il y avait bien longtemps que je n’avais pas fait de script dans un chiffrier. Cette façon de faire m’a permit rapidement d’obtenir un résultat plus que satisfaisant. Je vous partage donc le fruit de mon travail. La fonction est ultra simple, facile à utiliser dans les cellules du chiffrier et réutilisable à souhait. Auriez-vous une façon plus élégante d’obtenir le même résultat ?

Voici le code de la fonction à ajouter aux macros de votre chiffrier.

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
Function periodOverlap( a1, a2, b1, b2 )
	dim nbDays as Integer
 
	IF a1 > b2 OR a2 < b1 THEN
		nbDays = 0
	ELSE
		IF a1 > b1 AND a1 < b2 THEN
			nbDays = b2 - a1
		ELSE
			nbDays = a2 - b1
		END IF
	END IF
 
	periodOverlap = nbDays
End function

Avec en plus un exemple en image au haut de l’article !

Retrait des sous-répertoires .svn

Retrait des sous-répertoires .svn

Avez-vous remarqué, dans la version 1.7 de Subversion, qu’il n’y avait plus de sous-répertoires .svn ? Vous savez ces répertoires qui stockaient les méta-données concernant l’état de votre copie locale. Il en reste un seulement à la racine de votre projet. De plus, l’information sur les méta-données sont désormais entreposées dans une base de données SQLite.

Terminé les problèmes de copie de répertoire d’un dépôt à l’autre avec des répertoires .svn problématiques! Terminé les suppressions récursives! Yeah !

Petite mise en garde par contre. Il semblerait que sous Windows, même si vous avez une version plus récente de subversion que sur mon Ubuntu 12.10, ce ne soit pas le cas. Merci à mon collègue de travail pour la vérification !

Et bien voilà ! C’était ma découverte du jour !